Bio-bibliographie

Denis Langlois est né le 30 janvier 1940 à Étréchy (Essonne).

Il a fait ses études au Lycée d’Étampes, puis en Faculté de Lettres et de Droit de Paris.

Refusant d’effectuer son service militaire, lorsque celui-ci était obligatoire en France, il a été emprisonné en 1965-1966 à Fresnes où il a écrit son premier livre Le Cachot.

Il a été le conseiller juridique de la Ligue des Droits de l’Homme de 1967 à 1971.

Avocat au Barreau de Paris de 1968 à 1993, il s’est spécialisé dans les affaires pénales et celles concernant les droits de l’homme. Il a notamment été le défenseur de la famille Seznec.

Auteur en 1971 du livre Les Dossiers noirs de la police française dénonçant les violences policières, il a été poursuivi à plusieurs reprises par le ministre de L’Intérieur de l’époque, Raymond Marcellin. Il a fait partie avec Michel Foucault et Gilles Deleuze de la Commission d’enquête sur l’affaire Alain Jaubert, journaliste blessé lors d’une manifestation.

Sur le plan international, il a suivi comme observateur judiciaire des procès politiques en Grèce, en Espagne, en Algérie, en Tunisie, au Koweit, au Mali.
Pacifiste convaincu, Denis Langlois a été en 1990-1991 le porte-parole de L’Appel des 75 contre la Guerre du Golfe et a effectué des séjours prolongés en Yougoslavie, en Irak, au Liban et à Djibouti, pour témoigner des conséquences dramatiques des guerres sur le plan politique, économique et psychologique.

Aujourd’hui avocat honoraire, il vit depuis une douzaine d’années en Auvergne.

Il est marié à la poétesse Chantal Dupuy-Dunier.

.

En tant qu’écrivain, il est l’auteur d’une vingtaine de livres :

  • Le Cachot, récit, Maspero, 1967.
  • Panagoulis, le sang de la Grèce, Maspero, 1969.
  • Les Dossiers noirs de la police française, Le Seuil, 1971.
  • Guide du militant, Le Seuil, 1972.
  • Les Dossiers noirs de la justice française, Le Seuil, 1974.
  • Les Dossiers noirs du suicide, Le Seuil, 1976.
  • Un assassin très ordinaire, roman, Le Seuil, 1976.
  • Nouveau guide du militant, Le Seuil, 1978.
  • L’Injustice racontée aux enfants, dessins de F. Boudignon, L’Atelier, 1978. (Prix des Enfants du Livre).
  • Et vous êtes de gauche, Galilée, 1979.
  • Guide du citoyen face à la police, Le Seuil, 1980, La Découverte,1989.
  • Les Diables rouges, roman, Syros, 1986.
  • L’Affaire Seznec, Plon, 1988 (Prix des droits de l’homme 1989).
  • Les Partageux ne meurent jamais, Les Belles Lettres, 1992.
  • Le Mystère Saint-Aubin, Flammarion, 1993.
  • Récit édifiant des activités d’un nommé Jésus, roman, Balland, 1997.
  • L’Aboyeuse de Djibouti, roman, Éditions Acoria, 2001.
  • La Mort du Grand Meaulnes, roman, Le Miroir, 2001.
  • La Politique expliquée aux enfants (et aux autres), dessins de Plantu, L’Atelier, 2002.
  • Un Amour de Meaulnes, roman, Éditions Cairn, 2002.
  • L’utopie est morte ! Vive l’utopie !, Éditions Michalon, 2005.
  • Slogans pour les prochaines révolutions, Éditions du Seuil, 2008.
  • Le Déplacé, récit, Éditions de l’Aube, 2012.
  • La Maison de Marie Belland, roman, Editions de la Différence, mai 2013.
  • Pour en finir avec l’affaire Seznec, Editions de La Différence, février 2015 (illustré d’un cahier-photos de 16 pages).
  • La Politique expliquée aux enfants (et aux autres), nouvelle édition actualisée, illustrée par Plantu, Éditions SCUP, 2017.



Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire